Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Vivre sur toi-même

Publié par Catangèle-C

S’il est des cicatrices qui cisaillent le Temps, le corps contient l’absolu de son ouvrage.

Le passé ne s’efface pas. Il construit des histoires, écrit des édifices. Enchevêtrement de sentiments, de sillons creusés à force d’avoir. A force de perpétuation. A force de croyance. C’est ainsi que je prétexte mon avenir. L’oubli dans le dos, la peur devient un verbe qui ne s’écrit qu’au futur. Ici le présent est dimension de l’âme. Plus rien ne se débat. Ni les envies, ni les espoirs, ni le dépit. Plus rien n’a de fin, n’a de soif. Le choix se fait d’amour, de raisons et d’intentions.

Vivre sur toi-même
(Photo de Aneta Ivanova)

Ici la langue épouse ta langue. Le Mot flirte avec tes mots. Le silence galantise ton silence. Le ciel se fond au tutoiement des âmes. Je porte en moi le dépouillement de la sagesse. Je porte en moi l’histoire, le chemin, le consentement, l’esprit, nos des routes…

Je porte en Moi l’au-delà… Toi.

S’éprouve l’Adieu comme un septième ciel assis au-dessus du sixième sens. J’habite un Moi où se déshabille le souvenir. L’antre est tapissé de tes caresses. Ici, rien n’est aussi vrai que l'ombre de tes mains écrite sur ma peau. Les draps y sont froissés par la mémoire.

Ici est un recueil… Ce serait un idéal s’il n’était parfois chagriné par un grain de poussière, un détail.... :

Si le manque n’a qu’un corps, il a deux visages.